LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

Paiement électronique Plus de 43 millions de transactions

Paiement électronique
Plus de 43 millions de transactions

5 millions de cartes Visa émises sur le marché
E-commerce: Plus de 240 sites marchands opérationnels
           

LE paiement électronique gagne du terrain. Chiffres à l’appui, le pays enregistre plus de 43 millions de transactions par cartes, soit une évolution de 25%. En valeur, elles se chiffrent à 34 milliards de DH. C’est ce qui ressort des chiffres du Centre monétique international (CMI). En tout cas, les spécialistes des cartes de paiement restent optimistes. «Le Maroc est l’un des pays les plus avancés en Afrique après l’Afrique du Sud, grâce notamment aux opérateurs financiers et aux providers tels que HPS, M2M et autres», souligne Mohamed Touhami El Ouazzani, DG de Visa pour le Maroc, l’Afrique de l’Ouest et du centre.
Cette dynamique a été confirmée par la création de nombreux sites marchands. Plus de 240 adresses proposent leurs offres au Maroc. A fin 2010, ils ont réalisé plus de 300 millions de DH de chiffre d’affaires, contre 100 millions en 2008. «Nous avons déjà atteint ce niveau au premier semestre passé», annonce El Ouazzani. C’est dire que le e-commerce commence à prendre.
«Avec plus de 10 millions d’internautes, le potentiel de croissance du secteur est très fort au Maroc», renchérit le DG. N’empêche que les inconditionnels du cash sont nombreux. Pour le management de Visa, «nous assistons à un développement du comportement dopé par la jeunesse». Pour preuve, ils sont des milliers d’adhérents au mouvement «On veut Paypal au Maroc».
Le mouvement a pu accueillir plus de 7.000 personnes sur le site communautaire Facebook. Une initiative qui a permis à l’Office des Changes d’autoriser le retour de ce service de paiement en ligne au Maroc (voir encadré). Les cartes bancaires émises ont atteint plus de 7,3 millions d’unités durant le premier trimestre 2011, soit une évolution de 4,1% par rapport à la même période en 2010. Ainsi, la valeur globale des paiements par carte a dépassé 1,7 milliard de DH sur cette période. Même tendance haussière des distributeurs automatique (+3,4%). Le pays dispose de quelque 4.700 distributeurs.
Idem pour les TPE. Le marché marocain compte plus de 20.000 TPE. Un chiffre qui reste modeste face à plus de 800.000 commerçants que compte le marché. En tout cas, «ils permettent une économie des coûts aux commerçants et plus de commodité aux consommateurs», explique El Ouazzani.
Visa dispose sur le marché marocain de près de 5 millions de cartes bancaires, avec 75% de parts de marché. En Afrique de l’Ouest et centrale, elles varient entre 70 et 90%.

 

Retour de Paypal

L’Office des Changes a récemment autorisé les banques à faciliter les rapatriements sur des comptes ouverts au Maroc des recettes en devises en provenance de comptes Paypal. De même pour les transferts de fonds via les cartes de crédit internationales destinées au commerce électronique. Autre nouveauté, l’Office a autorisé les entreprises qui exercent des activités d’exportation de biens et services via internet (dont le règlement intervient par le biais de services de paiement en ligne: Paypal, Payline, Moneybookers…) de bénéficier de comptes en devises ou en Dirhams auprès des banques marocaines. Pour rappel, ces comptes ont été bloqués au Maroc parce qu’ils permettaient aux bénéficiaires d’accéder à des sites internet non autorisés par l’Office (casinos, pokers, jeux en ligne…)

 

M.Az.



15/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres