LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

Lettres persanes, de Montesquieu, précédées de son Éloge, par d’Alembert.

 

Lettres persanes, de Montesquieu, précédées de son Éloge, par d’Alembert.

Baudouin Freres Editeurs – Collection des meilleurs ouvrages de la langue française – 1828 – pdf(ocr) – 101 MB

Montesquieu est du petit nombre des écrivains qu’on ne se lasse point de réimprimer,parce que ses ouvrages essentiellement instructifs, et pour ainsi dire pratiques, conviennent aux esprits les plus divers, et ont le rare avantage, après plus d’un demi-siècle, rempli d’événements et de révolutions de toute espèce, d’être restés à la hauteur des connaissances et de la civilisation. Les Lettres persanes sont encore aujourd’hui la satire politique la plus ingénieuse et la plus hardie que nous possédions; les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, et l’Esprit des lois, n’ont point cessé d’être les guides indispensables de l’homme d’état; et s^ ces nobles productions ne sont pas exemptes de défauts, si l’auteur a subi, comme tous les hommes de génie, la condition de l’humanité, par un singulier privilège il attache encore quand il se trompe; il intéresse alors même qu’il s’égare; et, comme on l’a fort bien dit, ses erreurs font penser.

 

http://ul.to/z6sqjz7l



15/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres