LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

Lorédan Larchey - Les excentricités du langage

Lorédan Larchey - Les excentricités du langage

Paris -  E. Dentu – 1865 (5eme édition)– PDF/OCR – 102 MB

 

Par quatre fois, les bontés de la critique et les suffrages du lecteur ont appris aux Excentricités du langage qu'elles répondaient non à un caprice, mais à un besoin très-vif et très-particulier, que nous appellerons le besoin de savoir ce qui se dit, — par opposition au besoin de savoir ce qui doit se dire, — le seul que nos lexiques satisfont généralement.

On ne saurait en effet négliger la connaissance de ce qui se dit. — Non pas que nous en recommandions le moins du monde l’emploi! non pas que nous voulions porter la moindre atteinte au respect de la langue officielle! Mais, comme le disent si bien nos épigraphes, il est toujours bon de se rendre compte des choses, ne serait-ce que pour les mille nécessités de la vie sociale, à Paris même où un puriste peut se trouver exposé au risque de ne pas comprendre un certain français. Puis, n'y a-t-il rien de plus à gagner dans ces études de langage? Ici encore, nos épigraphes sont là pour le prouver. Le néologisme peut être utile en plusieurs cas. Montaigne le dit, et Montaigne a son poids.

 

 

 

http://ul.to/2trquz5i



26/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres