LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

Jean de La Bruyère - Les caractères

Jean de La Bruyère - Les caractères.jpg

Jean de La Bruyère - Les caractères

Paris : Bibl. Larousse | 1912 | PDF/ocr | 18 MB

 

    Une première moitié de vie occupée à préparer un livre, l’autre à le corriger et à l’amender. Comme Montaigne, et peut-être un peu plus que lui, La Bruyère est bien l’homme d’un seul livre, et ce livre est celui d’une vie. Entre le projet et le dernier état revu par l’auteur – sur lequel est fondée la présente édition –, les encouragements renouvelés d’un public ravi qui ne semble pas en avoir voulu à La Bruyère de l’avoir si sévèrement morigéné.
    C’est que Les Caractères sont tout d’abord le chef-d’œuvre d’un genre pratiqué depuis l’Antiquité, le portrait, et d’une veine, la littérature morale, dans lesquels le Grand Siècle ne pouvait que se reconnaître et s’accomplir. Sous Louis xiv, on s’attache volontiers aux notations, ces marques où se découvrent les passions et rien n’intéresse plus que les passions. D’un mot, là où nous avons pu croire que La Bruyère fixait des images, il s’employait en vérité à nous donner à les lire. On ne sait en effet ce qui nous sollicite le plus : ce que regarde La Bruyère ou la manière dont il regarde

 

 

http://ul.to/q0jhozeb



01/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres