LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

Louis Le Fur - Précis de droit international public (4e éd.)

Louis Le Fur - Précis de droit international public (4e éd.)

Éditeur : Dalloz (Paris) – 1939 – PDF/OCR – 149  MB

 

 Au début de cette quatrième édition, je ne puis que redire, comme dans la précédente, que j'ai profité du rapide épuisement des premières éditions pour apporter quelques modifications au plan primitif et pour traiter un certain nombre de questions nouvelles ; cela m'a conduit à réduire l'importance de quelques développements antérieurs, faute de quoi ce précis se serait trouvé
démesurément gonflé. J'ai également mis à jour la bibliographie et me suis attaché à tenir compte des événements et des textes les plus récents. M

Ces dernières années n'ont pas été favorables au droit international. Des violations flagrantes et multiples, non plus seulement d'un prétendu Diktat mais d'engagements librement conclus, ont été commises. Deux Etats, l'Ethiopie et l'Autriche, ont complètement disparu en tant qu'Etats indépendants ; deux autres, la Chine et la Tchécoslovaquie, ont été morcelés. Ces violations ont été affirmées comme justes au nom d'une nouvelle morale et d'un nouveau droit à base de dynamisme et on a cherché à ridiculiser le légalisme ou le juridisme d'autres peuples. Aussi, comme après la grande guerre, recommence-t-on à parler de la fin du droit international.

La fin du droit international ce serait de nouveau l'état de guerre redevenant « l'état de nature » entre Etats, comme disait Kant. La vérité est que, pour le droit positif, qui doit pouvoir s'imposer le cas échéant aux volontés rebelles, il est nécessaire que le droit et la force soient réunis ; sinon, le droit court risque d'être foulé aux pieds ; c'est ce que n'ontpas voulu comprendre certains membres de la Société des Nations. Mais il ne faut pas hésiter à affirmer la primauté du droit. En dehors de lui, il n'y a plus que l'anarchie, le droit du plus fort, et quand le plus fort est en même temps le plus barbare, il se produit un terrible recul de la civilisation.

 

 

http://ul.to/1trklqx3



15/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres