LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

Nouveau dictionnaire des origines, inventions et découvertes – François Noel

Nouveau dictionnaire des origines, inventions et découvertes dans les arts, les sciences, la géographie, le commerce, l’agriculture, etc. … – François Noel
Paris – Janet et Cotelle – 1827 – PDF/OCR – 103+112 MB

On a souvent contesté le mérite et l’utilité des Dictionnaires, et chaque jour en voit éclore de nouveaux. L’observation chagrine de ceux qui les blâment n’est peut-être pas dépourvue de justesse, si on l’applique aux sciences et aux arts. En effet, chacune de ces branches des connaissances humaines peut être considérée comme formant un corps de doctrine dont les divers membres sont dans une dépendance réciproque les uns des autres. L’ordre alphabétique rompt nécessairement l’unité du tout, la liaison des parties, l’ensemble systématique, le rapport des observations et des conséquences; c’est en quelque sorte un édifice démoli, dont les pièces disjointes et dispersées ne peuvent retracer l’harmonie et l’ordonnance.

Il y aurait cependant de l’injustice à ne pas reconnaitre les bons effets qu’ont produits ces mêmes ouvrages , en répandant le gout de l’instruction, en jetant dans la circulation des notions peu approfondies, si l’on veut, mais appropriées à la généralité des lecteurs , en mettant à la portée des moindres fortunes l’acquisition de ces répertoires, que la simple curiosité ne consulte point sans fruit, et d’ou il peut jaillir même pour la science quelque trait de lumière.

Il est pourtant une classe d’ouvrages de ce genre à laquelle les réflexions de la critique ne sont nullement applicables. On peut placer en premier lieu les Glossaires, dont l’utilité ne peut être révoquée en doute ; dans la seconde classe se trouvent les Dictionnaires dont l’objet est de réunir des matières qui, sans être homogènes, ont un air de famille en quelque sorte et un caractère général de ressemblance. Tels sont, par exemple, ceux de géographie, d’antiquités, de mythologie, etc.

On peut ranger dans ce nombre celui que nous publions aujourd’hui, et qu’on nous demandait depuis longtemps. Il y a plus de seize ans que nous en avons formé le projet; mais, distraits par d’autres occupations, nous l’avions toujours ajourné, sans cependant le perdre entièrement de vue, et en recueillant successivement les matériaux que nous devions mettre en œuvre. Ce n’est qu’à la vue de la riche moisson que nous avions entre les mains que nous nous sommes déterminés à en faire usage.

 

http://ul.to/p6indh60
http://ul.to/9k78kbf2



17/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres