LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

LE PARTAGE QUI JOINT L'UTILE A L'AGREABLE

E-payment: Paypal revient en force

E-payment: Paypal revient en force

La plateforme de paiement en ligne, officialisée au Maroc
Cependant, les risques d’arnaques sont de plus en plus fréquents
           

Le paiement électronique gagne du terrain. Ce sont plus de 240 adresses de sites marchands à proposer leurs offres au Maroc pour près de 10 millions d’internautes. Dire que le potentiel de croissance du secteur est très fort. D’ailleurs, à fin 2010, les transactions en ligne ont réalisé plus de 300 millions de DH de chiffre d’affaires, contre 100 millions en 2008.
Face à cette expansion, la réaction de l’Office des changes n’a pas tardé. En effet, il a récemment autorisé les banques à faciliter les rapatriements sur des comptes ouverts au Maroc des recettes en devises en provenance de comptes Paypal. Rappelons que ces comptes ont été bloqués au Maroc parce qu’ils permettaient aux bénéficiaires d’accéder à des sites Internet non autorisés par l’Office (casinos, pokers, jeux en ligne…). Autre nouveauté, l’Office a autorisé toutes personnes morales ou physiques qui exercent l’activité d’exportation de biens ou de service via Internet (dont le règlement intervient par le biais de services de paiement en ligne: Paypal, Payline, Moneybookers…), à bénéficier de comptes en devises et / ou en dirhams convertibles auprès des banques marocaines. Autrement dit, les Marocains qui n’avaient la possibilité que de transférer de l’argent uniquement à travers Pay
Pal, ont accès aujourd’hui à toute la palette de services de ce prestataire. Des services tels que des achats en ligne, la réception des paiements ou encore le transfert d’argent vers les comptes en banque. Les utilisateurs de cette plateforme peuvent aujourd’hui disposer de leurs gains en cash et non plus les voir sur un compte virtuel, en les rapatriant soit sur leurs comptes marocains ou tout simplement sur leurs cartes bancaires.
Parallèlement aux plateformes internationales de e-payment, les établissements bancaires offrent à leur client la possibilité d’effectuer ce genre de paiement via des cartes bancaires spéciales. Une circulaire de l’Office des changes a été publiée dans ce sens et qui précise la dotation annuelle octroyée à ces cartes de10.000 DH. L’Office des changes a précisé qu’il ne s’agissait que d’un test. Cette dotation pourrait atteindre 20.000 ou encore 30.000 DH à l’avenir.
Par ailleurs, né pour sécuriser les paiements en ligne, Paypal appartient depuis 2002 à la plate-forme d’enchères e
Bay. Ainsi, elle se voit comme substitue à la carte de crédit. La plateforme effectue environ 72 milliards de dollars de transactions, pour un chiffre d’affaires de 2,8 milliards de dollars dont 46% en dehors des Etats-Unis.

Attention à l’arnaque!

Les tentatives de «hameçonnage» («phishing» en anglais) qui utilisent Pay
Pal sont un classique de l’arnaque sur le Web. Le site gère plus de 180 millions de comptes, dont 73 millions actifs, dans 190 pays. La facilité d’utilisation du site explique son succès, mais aussi le nombre d’attaques subies. Si elles restaient relativement grossières, les arnaques se font souvent à base de courriers électroniques et de pages Web bidon. Les adresses de courriels ressemblent à des vraies. Or, c’est là que le bât blesse. L’avertissement qu’envoie Pay
Pal arrive sous la forme d’un courriel contenant un lien. Exactement comme les messages des cybervoleurs! D’où la confusion de nombreux utilisateurs dont le compte est effectivement «gelé» et qui ne comprennent plus s’ils sont confrontés à une tentative de «phishing» ou à un problème réel. Bref, il est conseillé de supprimer immédiatement tout courriel suspect puis se rendre sur le site et vérifier s’il y a bien une alerte de sécurité.

R. B.



15/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres